Les parents

À 19 ans Marianne sait que sa carrière se passera sous les réflecteurs. Elle enregistre un album de chansons comprenant déjà plusieurs top 10. Dans la foulée de ce succès elle enregistre pour la France une version adaptée de l’album Histoire Sans Prénom. Mais c’est le jeu qui passionne Marianne et elle choisit plutôt de consacrer ses énergies dans le métier de comédienne. Très vite on reconnait son talent. Maîtrisant parfaitement l’anglais, on la voit d’abord jouer dans des émissions jeunesse tel que Big Wolf On Campus, Vampire High et Seriously Weird. Ensuite Marianne devient bibliothécaire dans Macaroni Tout Garni, une très populaire émission pour enfant. Puis vient un premier rôle au cinéma dans La Peau Blanche de Daniel Roby gagnant du prix du meilleur premier long métrage au festival de Toronto ainsi que du prix Claude Jutra aux Genies.

Conséquemment, elle décroche des rôles importants dans Les Invincibles et dans Nos Étés, deux séries de premier plan au Québec. On la voit aussi dans la populaire série américaine The Dead Zone ainsi que dans les productions Christmas Choir (Hallmark), The Forbidden Secrets et No Brother of Mine. C’était aussi dans les séries Le Gentleman, Bienvenue aux dames et Les Rescapés II qu’on a pu apprécier son talent. De plus, on a pu la voir dans le drame fantastique Imaginaerum, du réalisateur finlandais Stobe Harju et dans Uvanga, le 2e long métrage de Marie-Hélène Cousineau. Dans les dernières années, Marianne a tenu des rôles importants dans Heroes Reborn à NBC, This Life à CBC, Bellevue à CBC et 19-2 à CTV. Au Québec, elle personnifie Judith Laramée dans la très populaire série Mémoires Vives et fait également partie de la distribution de la série Cheval Serpent.

Véritable passionnée du 7ième art Marianne a, à son actif, quatre courts métrages à titre de productrice, dont Mon Cher Robert de Claude Brie en nomination aux Jutra 2010. À l’été 2018 elle co-produira son premier long métrage (Les Nôtres de Jeanne Leblanc) avec Marie-Hélène Panisset des Films de l’Hydre. En plus, elle y incarnera un des premiers rôles. Marianne a également réalisé deux courts métrages (Saccage et Marguerite) et est en développement de son premier long métrage Warriors, scénarisé par Céleste Parr (Gurov & Anna).

Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre en 1994, Gabriel Sabourin a endossé plus d’une vingtaine de rôles sur toutes nos grandes scènes, notamment dans Race (Compagnie Jean Duceppe), Les bâtisseurs d’empire (TDP), Le prince des jouisseurs, dont il est l’auteur (TRV), La leçon d’histoire (Compagnie Jean Duceppe), L’avare (TDP), Cyrano de Bergerac (TNM), Les peintres du charbon (Compagnie Jean Duceppe) et Le prénom (JPR). Également présent au petit écran, il a joué dans District 31, Au secours de Béatrice, La galère, C.A., Vice caché, Une histoire de famille, Les super mamies, Les machos, Sous le signe du lion et Harmonium. Passionné de création, Gabriel Sabourin a coécrit et joué Les gymnastes de l’émotion, il a codirigé Le Grand Théâtre Émotif du Québec et il a signé le texte et la mise en scène de Tzung-maï (Momentum). En 2011, il co-scénarise avec Stefan Miljevic et Louis Champagne, le long métrage Amsterdam, il y tiendra aussi un des rôles principaux. Il poursuit son travail de création en 2012 avec le film Miraculum, sous la réalisation de Daniel Grou (Podz), il y tient le rôle de Simon. En 2017, il tient le rôle principal dans le film C’est le coeur qui meurt en dernier (A. Durand-Brault), film qu’il a scénarisé. Prochainement, nous le verrons dans La chute de Sparte (T. Dubois).

Les parents